Bracketing ??? Quel est ce nom barbare ?

Le bracketing consiste à prendre plusieurs fois la même photo mais avec des réglages différents. Il peut s’appliquer à des réglages comme l’exposition, la balance des blancs, le flash, etc. Cependant, le plus utilisé est le bracketing d’exposition.

Ce dernier consiste à prendre plusieurs photos avec des expositions différentes. Généralement, un bracketing de trois expositions différentes est utilisé. C’est-à-dire qu’il y aura une photo correctement exposée, une photo sous-exposée et une photo surexposée de la même scène.

Exemple de bracketing

Quand utiliser le bracketing ?

Le bracketing s’utilise principalement lorsque qu’il y a une grande différence de luminosité sur une photo. Par exemple, lors d’une prise de vue à contre-jour, le contraste est très important. Si vous désirez obtenir du détail partout sur votre photo finale, il faudra mettre ensemble plusieurs photos pour obtenir un beau rendu. C’est ce que l’on appelle du digital blending. Nous verrons comment faire du digital blending dans un prochain article.

3 images assemblées pour obtenir ce rendu.

Comment utiliser le bracketing ?

En fonction de la marque de votre appareil photo, l’option ne s’activera pas de la même manière. Vous allez pouvoir régler la différence d’exposition par pallier de 1/3 de stop. Sur mon appareil photo, je choisis dans le menu le nombre de vue pour le bracketing (de 2 à 7 vues). Ensuite sur le menu « Corr. Expo/AEB », je règle la différence de stop entre chaque prise de vue.

Ci-dessus, il s’agit du réglage que j’ai choisi pour un bracketing de 3 vues.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, j’ai réglé mon appareil photo pour qu’il prenne 3 prises de vues avec une différence de 1 stop chacune.

Lorsque vous utilisez le bracketing, je vous conseille d’avoir votre appareil photo sur un trépied pour ne pas avoir de décalage dans vos prises de vues. Sinon, il faudra les aligner par la suite en post-traitement. Si vous n’avez pas de trépied, vous pouvez utiliser le mode rafale de votre appareil photo. Grâce à cela, les photos auront un faible décalage et Photoshop réussira normalement à les aligner automatiquement.

Lorsque je shoot sur trépied, il m’arrive très peu d’utiliser la fonction de bracketing de l’appareil photo. J’utilise simplement la correction d’exposition pour avoir la même photo avec différentes expositions. J’utilise principalement la fonction de bracketing lorsque j’ai une scène à fort contraste à photographier et que je n’ai pas de trépied avec moi. Grâce au mode rafale, l’alignement à faire par la suite est minime.

Votre action du jour : Tester la fonction bracketing de votre appareil photo et comprendre son fonctionnement.

En attendant, si vous ne voulez pas manquer un seul article, abonnez-vous à la newsletter et likez la page Facebook.

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour ne manquer aucune publication et recevez gratuitement 10 actions concrètes pour progresser rapidement en photographie !

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez laisser votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.