Dans cet article, vous allez découvrir comment photographier en pose longue de nuit. Nous allons voir, étape par étape, ce que vous devez faire pour obtenir une photo réussie.

Ce dont vous avez besoin

Vous munir uniquement de votre appareil photo ne suffira pas. En plus, il faudra prendre avec vous :

  • Un objectif grand angle (de préférence)
  • Un trépied (obligatoire)
  • Une lampe de poche (frontale)
  • Une télécommande (facultatif)
  • Du temps et de la patience 🙂

La lampe de poche est utile pour éclairer votre chemin en fonction de l’endroit où vous allez, mais également pour voir les boutons de votre appareil photo si vous ne les connaissez pas encore par cœur. Je vous conseille de prendre une lampe frontale, car elle ne vous encombrera pas les mains. Pour la télécommande, c’est surtout une question de confort. Si vous n’en possédez pas, je vous expliquerai comment vous pouvez utiliser le retardateur dans le même but.

Réglage de l’appareil photo

Avant de partir à la chasse à la prise de vue, nous allons voir ensemble comment régler votre appareil photo.

  • Mode de prise de vue : Manuel ou Bulb
  • Verrouillage du miroir : Activé
  • Mode de déclenchement : Télécommande ou retardateur 2 sec.

La majorité du temps, je shoote les poses longues en mode manuel. En effet, je trouve que le posemètre de l’appareil photo ne calcule pas forcément bien la quantité de lumière nécessaire pour obtenir l’exposition que je désire. Le mode manuel me permet également de pouvoir définir mon temps de pose pour obtenir le résultat que je veux.

Le verrouillage du miroir est activé pour éviter tout mouvement lors de la prise de vue. En effet, lorsque le miroir se lève au déclenchement, il peut résulter un léger bougé qui pourrait se voir sur la photo. Sur mon appareil photo, il s’active dans le premier menu sous « Verrouillage du miroir ». Attention à ne pas oublier de le désactiver lorsque vous aurez fini vos prises de vues, car l’appareil photo le garde en mémoire même quand vous l’éteignez.

Pour le déclenchement, j’utilise une télécommande pour éviter de faire bouger l’appareil photo en appuyant sur le déclencheur. Cela pourrait donner un flou de bougé. Si vous n’avez pas de télécommande, vous pouvez utiliser le mode retardateur 2 secondes. Cela permet également d’éviter un flou de bougé.

L’installation

Maintenant que l’appareil photo est bien réglé, c’est parti pour l’installation avant la prise de vue. Il suffit simplement de mettre en place votre trépied, vous assurer qu’il soit bien stable et cadrer.

ATTENTION : J’aimerais faire une parenthèse sur la sécurité de nuit. Si vous vous installez au bord ou à proximité d’une route, tâchez d’être visible par les automobilistes. Vous pouvez, par exemple, porter un gilet jaune.

La prise de vue

Avant de commencer à shooter, il faut faire la mise au point. Comme vous shootez sur trépied, la distance entre l’appareil photo et le sujet ne changera pas. Il n’est donc pas nécessaire que votre appareil photo refasse la mise au point à chaque prise de vue. Je vous conseille donc de faire la mise au point sur votre sujet et de désactiver l’autofocus avec le switch sur l’objectif. Il peut arriver qu’il n’y ait pas assez de lumière pour que l’autofocus réussisse à faire la mise au point. Dans ce cas, il faudra la régler manuellement.

A présent, nous allons voir comment bien régler la vitesse, la sensibilité ISO et l’ouverture. Si vous désirez que toute la photo soit nette, je vous conseille une ouverture moyenne de f/11. Si c’est possible, car il y a assez de lumière, je vous conseille de shooter avec le minimum de ISO possible (ISO 100). Cela évitera que la photo soit bruitée. Pour ce qui est de la vitesse, vous pouvez aller de 1 seconde à 30 secondes en mode manuel. Il faudra passer en mode Bulb si vous désirez dépasser les 30 secondes. Il est important de savoir tout de même que plus votre temps de pose est long, plus vous risquez d’avoir une image dégradée en qualité. C’est pourquoi il faut éviter, par exemple, de faire une photo de 3 minutes. En général, vous arriverez à obtenir la prise de vue désirée en 30 secondes. Ensuite, si vous avez besoin de plus de temps de pose, il est possible de faire plusieurs photos et de les regrouper en post-traitement, mais nous ne verrons pas cette technique dans cet article.

La vitesse à définir dépend du résultat voulu. Plus vous laissez du temps, plus vous obtiendrez ce que l’on appelle des filés (comme la traînée des phares des voitures par exemple), l’eau lissée, etc. Si vous désirez un temps de pose assez court, vous allez peut-être devoir augmenter votre sensibilité ISO pour être bien exposé. Au début, vous allez devoir faire des essais pour savoir quelle vitesse choisir pour obtenir une bonne exposition et un joli résultat. Sous chacune des images suivantes, j’ai indiqué les réglages de la prise de vue pour que vous vous rendiez compte de la manière dont mon appareil photo était réglé.

F/8, ISO 400, 54 secondes – © Ludovic Angiolini
F/8, ISO 100, 30 secondes – © Ludovic Angiolini
F/13, ISO 100, 30 secondes – © Ludovic Angiolini

Enfin, je vous rappelle qu’il faut déclencher avec une télécommande ou le retardateur. Pensez à refaire la mise au point si vous changez de point de vue.

Nous verrons, dans un prochain article, comment faire de la pose longue de jour. En attendant, prenez le temps de bien comprendre la notion de pose longue de nuit.

Votre action de la nuit : Sortez faire des photos de nuit et testez un maximum de réglages pour bien comprendre comment cela fonctionne.

Merci de partager cet article pour aider encore plus de personnes en photographie !

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour ne manquer aucune publication et recevez gratuitement 10 actions concrètes pour progresser rapidement en photographie !

 

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez laisser votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.