L’exposition dépend de 3 valeurs. La sensibilité ISO, l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation. Si ces termes ne vous parlent pas, je vous invite à cliquer dessus pour lire les articles à leur sujet. Pour avoir une exposition correcte, il faut que ces 3 paramètres communiquent entre eux. Nous appelons ceci le triangle d’exposition. La compréhension de l’exposition en photographie est importante. En effet, cela vous permettra de restituer précisément ce que vous voulez partager à travers vos photographies.

Qu’est-ce que l’exposition ?

Pour simplifier, l’exposition est la quantité de lumière qui arrive sur le capteur de votre appareil photo. Pour exposer correctement une photo, il faut doser la quantité de lumière qui arrive sur le capteur.

Lors de la prise de vue, il y a trois résultats possibles. Une photo bien exposée, une photo sous-exposée ou une photo surexposée. Qu’est-ce que cela signifie ?

  • Exposition correcte : Le capteur a reçu la quantité de lumière nécessaire pour exposer correctement la photo.
  • Sous-exposition : Le capteur a reçu trop peu de lumière et la photo est trop sombre.
    Conséquence : risque de perdre du détail dans les zones sombres.
  • Surexposition : Le capteur a reçu trop de lumière et la photo est trop claire.
    Conséquence : risque de perdre du détail dans les zones claires.

Vous trouverez ci-dessous une image pour mieux comprendre.

Triangle d’exposition

Comme je vous l’ai dit au début de cette article, une bonne exposition dépend d’une interaction correcte entre la sensibilité ISO, le temps de pose et l’ouverture du diaphragme.

Triangle d’exposition

Comment interagissent-ils ?

Comme nous l’avons vu dans l’article sur les modes de prises de vues, il existe plusieurs combinaisons pour exposer correctement une photo. Si je shoote avec les réglages : ISO 100, f/8.0, 1/125sec, les réglages suivants donneront aussi la même exposition.

  • ISO 100, f/16, 1/30sec
  • ISO 200, f/11, 1/125sec

Voyons ce qui se passe lorsque l’on change chaque paramètre :

  • Plus la sensibilité ISO est augmentée, plus le capteur est sensible à la lumière. C’est-à-dire que de 100 ISO à 200 ISO, il faudra 2 fois moins de lumière pour exposer correctement la photo. Si vous augmentez la sensibilité, vous devrez soit diminuer la vitesse d’obturation ou fermer le diaphragme.
  • Plus la vitesse d’obturation est rapide (par exemple 1/1000sec), moins il y a de lumière qui peut arriver sur le capteur. Au contraire, plus le temps de pose est long, plus il y a de lumière qui arrive sur le capteur (par exemple 1 sec). En augmentant la vitesse (par exemple de 1/500sec à 1/2000sec), vous allez devoir ouvrir plus le diaphragme ou augmenter la sensibilité ISO.
  • Le dernier paramètre est l’ouverture du diaphragme. Si vous avez lu l’article sur l’ouverture, vous devez vous souvenir que plus le chiffre est petit (f/1.4) plus il y a de lumière qui arrive sur le capteur et à l’inverse plus le chiffre est grand (f/22), moins il y a de lumière qui arrive. En sachant ceci, vous pouvez déduire qu’en augmentant l’ouverture (f/5.6 -> f/2), vous allez devoir diminuer la sensibilité ISO ou réduire la vitesse d’obturation. Si vous ne le faites pas il y aura trop de lumière qui arrivera sur le capteur.

Dans un prochain article, nous verrons la correction d’exposition et à quel moment il est utile de surexposer ou sous-exposer votre image.

Votre action du jour : Testez les interactions entre les différents paramètres.

J’espère que cet article vous a aidé.

Je vous invite à poster vos questions et remarques via les commentaires.

Pensez à partager ! 😉

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour ne manquer aucune publication et recevez gratuitement 10 actions concrètes pour progresser rapidement en photographie !

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez laisser votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.