La profondeur de champ est une zone de netteté sur votre photo. Elle varie en fonction de l’ouverture choisie à la prise de vue. Comprendre cette notion vous permettra soit de mettre en avant votre sujet tout en ayant l’arrière-plan flou soit d’avoir une photo totalement nette. Je vous rassure, c’est assez simple.

OK, mais comment ça marche ?

Il existe quatre paramètres qui influencent la zone de netteté d’une photo.

L’ouverture du diaphragme

Cas n°1 : Je veux une photo nette. Dans ce cas, je ferme le diaphragme. Première image.

Cas n°2 : Je veux faire ressortir mon sujet et obtenir un flou d’arrière-plan (ou bokeh). Dans ce cas, j’ouvre le diaphragme. Deuxième image.

Ouverture de F/8 – © Ludovic Angiolini
Ouverture de F/1.4 – © Ludovic Angiolini

Pour bien comprendre, voici la même image prise à différentes ouvertures. La mise au point est faite toujours au même endroit.

Ouverture F/1.4 – © Ludovic Angiolini
Ouverture F/2 – © Ludovic Angiolini
Ouverture F/4 – © Ludovic Angiolini
Ouverture F/8 – © Ludovic Angiolini
Ouverture F/16 – © Ludovic Angiolini
Ouverture F/22 – © Ludovic Angiolini

Comme vous pouvez le constater, plus l’ouverture du diaphragme est petite (f/16), plus la zone de netteté est grande. Par contre, plus l’ouverture est grande (f/1.4), moins la zone de netteté est importante. Ce que vous devez saisir, c’est que le flou d’arrière-plan (bokeh) s’éloigne de plus en plus de la zone où la mise au point a été faite au fur et à mesure de la fermeture du diaphragme.

La distance sujet – arrière-plan

Un deuxième paramètre qui entre en jeu, c’est la distance du sujet par rapport à votre arrière-plan. En effet, plus le sujet est éloigné de l’arrière-plan, plus ce dernier sera flou. C’est logique car l’arrière-plan est plus loin de votre zone de netteté.

Voici un exemple concret de deux images prises avec la même ouverture (f/2) mais en ayant éloigné le sujet de l’arrière-plan.

Sujet collé à l’arrière-plan – © Ludovic Angiolini
Sujet éloigné de l’arrière-plan – © Ludovic Angiolini

Pour bien comprendre, voici la scène vue de côté.

Sujet collé à l’arrière-plan – © Ludovic Angiolini
Sujet éloigné de l’arrière-plan – © Ludovic Angiolini

La distance photographe – sujet

Le troisième paramètre est votre distance par rapport au sujet. Comme les images parlent mieux que les mots, voici deux exemples :

Photographie près du sujet – © Ludovic Angiolini
Photographie éloignée du sujet – © Ludovic Angiolini

Sur les deux images ci-dessus, j’ai photographié avec la même ouverture à f/2.8. Par contre, vous pouvez observer que l’arrière-plan sur la première est flou tandis que sur la deuxième il est plus net. Pourquoi ? Parce qu’en s’éloignant du sujet, la zone de netteté couvre une distance plus importante et l’arrière-plan en fait alors partie.

La focale utilisée

Le dernier paramètre à entrer en jeu est la focal utilisée. Plus la focal est courte plus la zone de netteté est grande et, inversement, plus la focal est longue plus la profondeur de champ est réduite.

A même distance de mise au point et à même ouverture, on aura plus facilement une grande profondeur de champ avec un objectif de 17mm. Au contraire, la profondeur de champ sera plus réduite avec un objectif de 300mm.

Comment faire ?

Sur votre appareil photo, pour changer votre profondeur de champ, il faudra changer votre ouverture. Pour cela, rien de mieux que le mode AV ou A. Une fois le mode sélectionné, il suffira de tourner la molette de votre appareil pour choisir l’ouverture. Si les différents modes et leur utilisation ne sont pas encore clairs pour vous, je vous invite à lire l’article consacré à ce sujet.

Pour résumé

  • Plus le diaphragme est ouvert, plus le flou d’arrière-plan est prononcé.
  • Plus le diaphragme est fermé, moins le flou d’arrière-plan est visible.
  • Plus le sujet est loin de l’arrière-plan, plus le flou d’arrière-plan est prononcé.
  • Plus le sujet est proche de l’arrière-plan, moins le flou d’arrière-plan est visible.
  • Plus vous êtes proche de votre sujet à la prise de vue, plus le flou d’arrière-plan est prononcé.
  • Plus vous êtes éloigné de votre sujet à la prise de vue, moins le flou d’arrière-plan est visible.
  • Plus la focal est petite, plus la profondeur de champ est grande.
  • Plus la focal est longue, plus la profondeur de champ est petite.

Votre action du jour : Tester différentes prises de vues en modifiant la profondeur de champ.

Prenez le temps si cela est possible de me faire un retour de votre expérience dans les commentaires et n’hésitez pas à poser vos questions.

Pensez à partager l’article ! 😉

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour ne manquer aucune publication et recevez gratuitement 10 actions concrètes pour progresser rapidement en photographie !

 

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE REPONSE

Veuillez laisser votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.