[Les bases de la photographie 4/6] – La vitesse d’obturation

[Les bases de la photographie 4/6] – La vitesse d’obturation

Dans cette article, nous allons parler de la vitesse d’obturation.

La vitesse d’obturation est le temps pendant lequel le capteur de votre appareil photo est exposé à la lumière. Son réglage est très important si vous voulez éviter le flou de bougé (flou dû au mouvement du photographe) ou le flou de votre sujet.

Comment régler la vitesse d’obturation ?

En vous mettant en mode Tv ou S, vous êtes en mode priorité à la vitesse. Dans ce mode, vous allez pouvoir sélectionner la vitesse désirée avec la molette et l’appareil photo calculera la meilleure ouverture pour obtenir une exposition correcte. Vous pouvez aussi définir la sensibilité ISO ou la laisser en automatique. Bien sûr, en mode manuel, vous pouvez également régler votre vitesse. 😉

Quand utiliser une vitesse rapide ou une vitesse lente ?

Une vitesse rapide s’utilise lorsque vous désirez figer le mouvement comme sur l’image ci-dessous.

Mouvement de la mouette figé grâce à une vitesse d'obturation rapide
Mouvement figé grâce à une vitesse rapide

Vous utiliserez une vitesse rapide pour figer une action, comme par exemple, une course de voitures, vos enfants en vélo ou encore un oiseau en plein vol.

Au contraire d’une vitesse rapide, une vitesse lente va vous permettre d’obtenir ce que l’on appelle un filé comme sur la photo ci-dessous.

Filé d'un bus à Londres
Filé d’un bus à Londres

Les vitesses lentes sont également utilisées pour obtenir un flou ou pour réaliser du light painting.

Pour bien comprendre la différence, voici deux images prises au même endroit : une avec une vitesse de 1/2 sec (vitesse lente) et l’autre de 1/500 sec (vitesse rapide).

Photo d'une rivière avec une vitesse lente
Vitesse 1/2 sec.
Photo d'une rivière avec une vitesse rapide
Vitesse 1/500 sec.

Comment éviter le flou de bougé ?

Le flou de bougé étant indésirable, voici quelques techniques qui vous permettrons de l’éviter :

Stabilité du photographe

Premier conseil, soyez stable. En effet, en étant le plus stable possible, vous éviterez de bouger pendant votre prise de vue et donc de créer un flou de bougé. Normalement, vous commencez à risquer d’obtenir un flou de bouger à partir d’une vitesse de 1/60s. Il faudra donc que vous évitiez de descendre en dessous de cette vitesse à main levée.

Règle de la longueur focale

Il y a une règle simple qui dit qu’il ne faut pas descendre au-dessous de la focale utilisée. Voici un exemple pour mieux comprendre. Si vous shootez avec un objectif de 300mm, il ne faudrait pas descendre en-dessous de 1/300s ou si vous shootez au 50mm, il ne faudrait pas passer en-dessous de 1/50s. Plusieurs paramètres peuvent encore entrer en jeu et induire au flou de bougé, comme un sujet non-statique par exemple. Le plus important est donc de manipuler votre appareil dans le plus de situations variées possible. Ainsi, par vos tests, vous apprendrez de mieux en mieux à en connaitre les réglages les plus adéquats pour chacune des situations particulières que vous souhaitez photographier.

Le trépied

La meilleure solution pour stabiliser votre appareil photo reste le trépied. Il vous permet d’avoir une stabilité parfaite. Malheureusement, il y a des endroits où il est impossible d’avoir un trépied avec soi. C’est pourquoi, il est important d’apprendre à faire attention à ses réglages.

Pour terminer, le flou sur une photo n’est pas forcément indésirable il peut être présent pour raconter quelque chose. Il peut être voulu par le photographe pour une vision artistique.
Si vous avez des questions ou des remarques, je vous invite à le faire via les commentaires.

Et vous, comment utilisez-vous la vitesse ?

Pensez à partager ! 😉

1 commentaire pour “[Les bases de la photographie 4/6] – La vitesse d’obturation”

  1. Retour de ping : Comprendre l’exposition en photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.